jeudi 29 décembre 2011

Défrichage : Hier en Côte-Rôtie

Je profite d'une journée de pluie pour vous écrire des nouvelles du front. 

Après de belles fêtes de Noël en famille, et deux jours de skis face au Mont-Blanc (les chanceux), j'ai démarré hier le défrichage de ma parcelle de Côte-Rôtie. 

   
Une journée de tronçonneuse pour couper, débiter, couper, débiter, couper, débiter, couper débiter....................... difficile d'estimer la quantité de bois à couper et débiter. 50 tonnes ? 

le plus drôle sera sans doute de sortir le bois à la chenillette à coup de  200 kg par 200 kg sachant qu'il me faut en gros 45 mn pour faire un voyage AR jusqu'à la route...

Le plus facile serait de le brûler sur place... Mais quel gâchis, ça ferait mal au cœur. 





Ce qui est sympa avec le défrichage, c'est qu'on découvre petit à petit à quoi ressemble vraiment la parcelle. 

En une journée, on a quand même abattu (c'est le cas de le dire) du travail et un grand nombre d'arbres. 

Couper les arbres... c'est le plus rapide. Il faut juste faire attention de ne pas s'en envoyer un sur le coin du nez et de ne pas se couper un doigt de pied. Après il faudra désoucher sachant que pour le moment il n'y a pas d'accès pour un engin...

Enfin, une belle aventure. "j'suis bien content d'être venu".


Pour info, il faisait presque bon hier : j'ai passé la journée en tee-shirt. Ok, la trançonneuse ça réchauffe mais... sur des coteaux sud en forte pente... il fait chaud : bonne augure pour la future maturation des raisins. Mais ça on le savait déjà, on est sur un grand terroir, ne l'oublions pas !

Au revoir, A bientôt (enfant du soleil, tu parcours la terre, le ciel...)
Benoît

mardi 20 décembre 2011

Défrichage à Serrières : on commence par le broyeur forestier

on peut dire que ça envoie du lourd et... si on pouvait faire toutes les parcelles de cette façon... ce serait génial. En 2 heures, on a broyé quelques 1000m² de terrain. L'entrepreneur a pu descendre sur la deuxième terrasse mais après ce sera avec des petis bras musclés : trop de pente !
mais je laisse parler les photos et les films pour se rendre compte.












et voilà le film tourné entre deux abattage d'arbre...
video

mercredi 14 décembre 2011

Défrichage : ça démarre


Après la série de dégustations de ces derniers temps (en haut chez ma soeur en Haute-Savoie et Chez Samikusi à Lyon, un grand merci à tous ceux qui m'ont accueilli, Samikusi, Françoise et Yves, les Nantais) voilà le retour dans les vignes... euh... les futures vignes : je viens de commencer à défricher ce matin... Un petit aperçu :
 En fait, il y a beaucoup d'acacia sur ma parcelle en Saint Joseph et je compte l'amener à la scierie pour faire des échalas (piquets de vigne). Il va me falloir 3000 échalas à raison de 12 à 15 par arbre... Y'a du boulot !!!

 Une petite vue du pont de Serrières prise en descendant de la parcelle de Saint Joseph
 Et le Rhône...
 Lundi, je fais passer un broyeur forestier (pour débroussailler le haut de la parcelle où un tracteur peut passer. On y verra plus clair. Promis, je filmerai !
A bientôt
Benoît

mercredi 30 novembre 2011

Dégustations : ça continue à Nantes

Après deux soirées dégustation très sympathiques au magasin Samikusi à Lyon et chez ma soeur à Allonzier la Caille, je débarque en région Nantaise pour deux soirées dégustation les  



Le jeudi 1er décembre :
Chez Karine et Samuel POTIER
Le Moulin des Bois – Les Bois
44330 LA CHAPELLE-HEULIN
Tél : 02 40 31 67 55

 à partir de 19 heures.


Le vendredi 2 décembre :
Chez Sigried et Christophe ROQUEBERT
20, Rue du Sacré Cœur
44300 NANTES
Tél : 02 40 74 54 23


La dégustation vous fera voyager en vallée du Rhône septentrionale, de Saint-Péray à Ampuis, avec :

LA cuvée de Rosette
Saint Péray 2010
Saint Joseph 2010
Cornas 2008
Côte-Rôtie 2009

Un buffet de fromages et charcuteries de pays accompagnera la dégustation

Pour faciliter l’organisation, merci de nous indiquer votre présence au 06.20.80.46.57

blog : Http://closdupigeonnier.blogspot.com
site : http://closdupigeonnier.fr

mercredi 16 novembre 2011

Invitation dégustation privée à Lyon Jeudi 17 novembre


au Magasin SAMIKUSI,
86, rue de Créqui à Lyon
le jeudi 17 novembre 2011 de 18 à 22h.

La dégustation vous fera voyager en vallée du Rhône septentrionale, de Saint-Péray à Ampuis, avec :

LA cuvée de Rosette
Saint Péray 2010
Saint Joseph 2010
Cornas 2008
Côte-Rôtie 2009

Un buffet de fromages et charcuteries de pays accompagnera la dégustation

Pour faciliter l’organisation, merci de nous indiquer votre présence au 06.20.80.46.57

blog : Http://closdupigeonnier.blogspot.com
site : http://closdupigeonnier.fr

dimanche 13 novembre 2011

Composter : quelle bonne odeur

Aujourd'hui, j'ai remonté le godet chargeur de ma chenillette pour retourner le compost destiné à ma vigne. Du fumier de chèvre (très important car les chèvres sont des animaux tournés vers le ciel...hihihi) et du marc de raisin. Autant vous dire que je suis jaloux de la vigne : ça sentait si bon... comment ne pas imaginer que cela ne puisse pas être bénéfique à la vigne ?
Le principe du compost ?
Disposer de la matière organique fraîche (ici du fumier) en tas et la laisser fermenter en aérant de temps en temps. La fermentation peut faire monter la température jusqu'à 70°C, tuant ainsi les organismes pathogènes. La matière organique se transforme et se stabilise. Apportée à la vigne, elle apporte stabilité structurale (diminution de l'érosion) et amélioration de la capacité de rétention d'eau. Des éléments fertilisants sont présent dans les composts, en particulier phosphore et potassium pour un bonne fructification et surtout un bon enracinement qui les rendra moins sensibles à la concurrence de l'herbe. Un peu d'azote mais disponible sur le long terme (de toute façon je ne suis pas pressé !!!)
Prochain épisode : défrichage sur mes futurs plantations. Quelques broussailles et quelques dizaines de tonnes de bois à sortir de parcelles inaccessibles... un beau programme !

A bientôt

Benoît

vendredi 11 novembre 2011

Transformer l'herbe en engrais !

Je trépigne... l'envie de retourner dans les vignes, retrouver le calme et le travail concret du vigneron... après deux salons, des journées entières à étiqueter, expédier les bouteilles puis expliquer mon travail à des centaines de personnes... je tiens d'ailleurs à remercier et à féliciter les amateurs de bonnes choses qui ont sélectionné mes vins à Seclin (près de Lille) parmi ceux de 300 vignerons.

Avant d'engager les travaux de plantation à Serrières (Saint Joseph) et sur le Coteau de Tupin (Côte-Rôtie), j'ai tenu à clôturer ma vigne de Pélussin pour que les moutons puissent y pâturer pendant l'hiver...
Et oui, j'ai arrêté de travailler le sol en août et depuis l'herbe a bien profité. Il s'agit de nettoyer tout cela et... nous avons trois tondeuses automatiques (ça me fait penser à la pub pour les robos tondeuse : à partir de 5000m², ils conseillent les moutons !!!) sur pattes.
Le principe ?
- nos moutons manquent d'herbe en hiver,
- les ceps sont envahis par une herbe grasse et savoureuse,

- les moutons transforment leur herbe en fumier et lisier
- pourquoi ne pas allier désherbage naturel et engraissage de la vigne par les moutons ?

Il fallait les voir entrer sur cette parcelle : "youpi de l'herbe fraîche, tiens goûtons ce brin d'herbe, oh !!! des glands ! et pourquoi pas ce petit érigéron... nous voilà bien repu, allons ruminer entre deux ceps !" (il faudrait que je vous fasse un film pour les voir gambader et sautiller de tout côté !)

Quels gourmands ces moutons. Ils sont tout fous fous quand on les change de pâture : ils sautent d'herbe en herbe à goûter tout ce qui vient sous leur museau, cherchant des pommes, ou autres fruits savoureux. Autant vous dire qu'avec une pareille alimentation, on se régale avec leur gigot et les crottes qu'ils produisent sont un excellent engrais pour la vigne !!!

Allez, je vous laisse !!!

benoît

mercredi 2 novembre 2011

Prochains salon dégusations

Bonjour à tous

et voilà l'hiver avec son lot de dégustations, salons et marché de Noël
Alors voici le programme :
-   Salon des vins de terroir à Seclin (quelques kilomètres de Lille) les 4, 5, 6 et 7 novembre 2011 (entrée gratuite)

Foire de la fête de la pomme à Pélussin le samedi 11 novembre 2011 (emplacement place des croix)

Dégustation au Magasin SAMIKUSI, 86, rue de Créqui, à Lyon le 17 novembre 2011 de 18h à 21h (accompagnement de fromages et charcuteries). Annoncez votre venue pour l'organisation.

Soirée privée chez ma soeur à Allonzier la Caille, près d'Annecy le samedi 26 novembre 2011 (annoncez votre venue)

Marché de Noël à Pélussin (salle Saint-Jean) le dimanche 4 décembre 

Dégustation à prévoir à Versailles et Paris courant décembre

Vente au profit des petits chanteurs de Versailles premier WE de décembre (à confirmer)

Alors profitez-en !!!

Benoît

vendredi 28 octobre 2011

Clin d'oeil au muscadet et à Samuel

Samuel m'a offert une bouteille de Muscadet. je l'ai apportée pour arroser une naissance chez des amis. Lui est vigneron en Côte-Rôtie, plutôt exigeant.
"Du muscadet sèvre et Maine sur lie ? Je n'en ai pas encore trouvé de bon, mais... on va l'ouvrir, on sait jamais !"
Alors ça fait quelques temps donc j'ai oublié les commentaires mais... on a fini la bouteille corps et bien et on a plutôt bien  apprécié.
Alors Samuel : félicitation pour ce Muscadet de chez Chateau Latouche élevé sur lie pendant... plusieurs année c'est ça !
Allez, à bientôt
Benoît

vendredi 21 octobre 2011

2011, C'est fini...

ça y'est, c'est fini... la dernière cuve est dans le pressoir, je vais le vider tout à l'heure. Une première saison bien mouvementée : achat de mes premières vignes en avril, mariage début juin, suivi de deux mois humides et frais. Puis le mois d'août et son coup de chaud, des vendanges longues (2 septembre - 4 octobre) et stressantes (pour un vigneron débutant avec des nouvelles vignes, c'est toujours un peu l'inconnu). J'ai donc vinifié 70 HL de vin soit 2,5 fois le volume de l'année dernière et de quoi faire plus de 9000 bouteilles. Ca commence à devenir "sérieux". Au niveau qualité, je suis particulièrement content de mon St Joseph Blanc : bonne maturité, beaucoup d'expression aromatique. D'ailleurs, il est toujours en fermentation. Ma dernière cuvée de Saint Joseph Rouge que je presse aujourd'hui était aussi bien bien mûre et la c'est le festival de fruit rouge et de matière bien enrobée. A surveiller !
Maintenant... c'est fini pour les vinifs mais... il faut encore soutirer ces vins nouveaux, les reloger, les entonner, jouer à "sokoban" (jeu de mon enfance ou on empilait des palettes : stratégique !) dans la cave qui rapetisse au fur et à mesure que mon activité grandit.
Et la suite ? Allez, je vois que vous attendez les nouvelles avec impatience alors la suite c'est :
- cet hiver, je reprends des vignes (vins de pays) sur Pélussin.
- je commence à planter un coteau en Saint Joseph, j'ai acheté le terrain en août (ah ça commence à parler)
- je commence à planter... en Côte-Rôtie !!!!! et pas n'importe où, sur des coteaux en terrasses magnifiques. Alors là... C'est pas encore gagné mais... c'est bien parti !
Un bel hiver en perspective mais... travailler sur des terroirs de cette qualité, façonnés par l'homme depuis 2400 ans... combien de vignerons en rêvent ?  J'avais d'ailleurs un peu perdu espoir pour rentrer dans ce club un peu select ...
Voilà donc une année pleine de rebondissement, je n'aurais pas cru en arriver là. Mais ce n'est que le début parce que :
- je plante en 2012
- je plante en 2013
- je plante en 2014
- première récolte en 2015
- je mets en bouteilles en 2017
- vous goûtez dans l'année et
- buvez les bouteilles en... 2027 ?
Allez, patience, il y aura d'autre productions et d'autres bonnes bouteilles en attendant celles là
Alors à bientôt

Benoît

mercredi 5 octobre 2011

Salons des vins de terroirs et produits régionaux

Je vous invite à venir déguster mes vins au cours de ce Week End. Je peux envoyer par courrier, sur simple demande des invitations gratuites pour deux personnes. N'hésitez pas à demander, et à en faire profiter vos proches. Merci de votre coup de pouce

A bientôt

Benoît

C'est quoi ? : http://www.vins-de-terroir.com/
C'est où ? : Espace Double Mixte à Villeurbanne (Lyon)
C'est quand ? : vendredi 14 octobre, 16:00 - 16 octobre, 19:00

dimanche 2 octobre 2011

Vendanges : fin de la syrah

Bonjour à tous
Le Rhône à Serrière

Cette semaine a été forte en... travail, fatigue, et surtout en émotions. J'ai rentré, avec quelques coups de main tout mon vin de pays avec une équipe patiente : nous avons trié grain par grain pour ne garder que le meilleur.
mais d'abord quelques images de ce qui fait nos journées en vallée du Rhône: levers de soleil majestueux dans des brumes matinales vite dissipées et soleil soleil





Le Pont de Serières samedi matin
 Bon, j'ai rentré quelques 5,3 tonnes de raisin cette semaine : 3700 kg de syrah de ma vigne de vin de pays et 1600 kg de Saint Joseph rouge provenant d'un coteau tout en "chaillées" c'est à dire en terrasses.
parcelle d'où provient le Saint Joseph.
Pour ceux qui se demandent encore si on vendange à la main, regardez bien la photo et... dites vous bien que c'est impossible de faire passer la moindre machine !!!

on trie grain par grain



 Pour le vin de pays et mon Saint Joseph blanc, je n'ai pas de porteur ou plutôt si : une porteuse, ma moto-charette ou chenillette achetée cet hiver. 400 kg de vendange sur le dos sans broncher !
oh la belle grappe



Enfin, direction la cave avec ma vaillante clio et sa fidèle remorque. A la cave, le raisin est foulé (au pied-botté) et encuvé sans plus de cérémonie, le tri étant fait à la vigne. Ou bien foulé et pressé pour le blanc (ça c'était la semaine dernière !
Je remplis les cuves depuis la terrasse qui domine l'entrée de la cave évitant fatigue et pompage du raisin. Une fois les cuves pleines, je les rentre dans la cave avec un transpalette. 1650 à déplacer, on s'amuse bien, surtout quand les palettes sont pourries et fléchissent dès que la cuve est à moitié pleine !
En tout cas, que vivent les vendanges qui se termineront cette semaine (encore du Saint Joseph à rentrer) et chapeau à mes parents qui m'aident bien, papa à la cave et maman à l'intendance ! Sans oublier Juliette qui ne m'a pas vu chez nous depuis presque un mois. Heureusement elle me rend visite... Elle aime trop passer dans le pressoir !!!
Allez, à bientôt
Benoît

vendredi 30 septembre 2011

P I - C O - L O N S ! ! !




Tout ceci n'est qu'une hypothèse, mais le raisonnement se tient !

Imaginons que le gouvernement Français concède à chacun d'entre nous une bourse de 500 euros pour relancer la consommation.

- Si nous la dépensons au supermarché du coin ou en vêtement, cet argent part en Chine.
- Si nous dépensons l'argent en carburant, il part chez les Arabes.
- Si nous achetons un ordinateur, il ira en Inde.
- Si on achète des fruits et des légumes, l'argent va en Espagne ou au Maroc.
- Si on achète une bonne bagnole, notre fric va en Allemagne
- Si on achète des babioles, il part à Taïwan et n'aidera toujours pas notre économie.
La seule façon de maintenir l'argent en France, c'est de le dépenser en achetant du vin ou du champagne, si l'on considère que ce sont les uniques biens encore produits chez nous.
Donc, en faisant la bringue, j'accomplis mon devoir civique...
C'est vraiment la crise... Finalement, il reste le pinard et le champagne, alors pour aider notre système économique national :

P I - C O - L O N S  ! ! !

Pour la petite histoire : la Fête de l'Eau a fait près de 400 morts au Cambodge tandis que celle du Beaujolais s'est déroulée sans aucun problème...

lundi 26 septembre 2011

Vendanges :nouvelle invitation

Salut les jeunes,

je finis mes vendanges samedi (le 1 octobre) !!!
Au programme : vendanges de ma syrah et barbecue ou pic nic dans les vignes selon ce qui reste à couper.
il y aura du travail même pour les mamans (ou les papas) gâteau qui doivent s'occuper des petits.
Le seul hic : on se lève tôt et rendez vous à 8h30 à Saint Désirat (lieu dit Brunieux, à 1h de Lyon à peine, j'ai testé pour vous depuis villeurbanne cet été) : autoroute A7 sortie chanas, puis direction annonay. A serrières prendre la D86 vers Andance/ Tournon. A Champagne prendre direction Saint Désirat. Puis Colombier le Cardinal. A Brunieux, s'arrêter au local poubelle tri sélectif.

Bonne humeur, soleil, rigolade et sport garantis

Ceux qui le désirent peuvent s'inscrire à cette folle journée en m'appelant au 0620804657

Bonne semaine et à samedi

vendredi 23 septembre 2011

Vendanges et pressailles : invitation

Invitation aux amis du domaine à venir participer au pressurage du Saint Joseph Blanc demain à partir de midi : apéro, barbecue, dégustations et... essai du clic clac du pressoir. Amusement en perspective, musculature assurée. Répondez vite sur mon portable : 0620804657
Allez quelques photos :
Le raisin est vendangé en caisse.
Pressurage avec un pressoir manuel : 600 kg maxi par pressée. Ici à la fin du pressurage (10 h)

Mustimètre qui pèse la densité du jus de raisin et permet ainsi d'estimer le degré potentiel du vin. Ici  on lit 13°

mardi 20 septembre 2011

vendanges : j'ai commencé le Saint-Joseph blanc

Bonjour à tous,

pas beaucoup de temps malheureusement pour vous raconter mes premières vendanges de vigneron propriétaire si ce n'est que la qualité est très bonne, la dernière semaine de soleil a permis de monter le degré à 13°... et le le raisin est très aromatique. J'ai décidé de récolter du fait de la pluie du WE. Et voilà, un quart du saint jo rentré, le pressoir a tourné (à la main) jusqu'à 22h...
A bientôt

Benoît

jeudi 15 septembre 2011

pas de nouvelles bonnes nouvelles

en pleines vendanges... encore chez Bonserine et chez moi. Aujourd'hui, vendange "sanitaire" pour enlever les raisins malades et permettre aux autres de mieux mûrir. Du coup, je presse du rosé. Aux intéressés !!!

jeudi 8 septembre 2011

recrutement

Ce n'est pas encore pour les vendanges mais... pour une mise en bouteille :
Je recherche une personne motivée pour me donner un coup de main pendant deux jours à Pélussin
pour mettre du vin de Pays et du Saint Joseph Rouge en bouteille.
Avis au amateurs !
Benoît

jeudi 1 septembre 2011

Maturité...

Alors ce matin on a commencé les Condrieu (on ne me désignant pas !!!) et demain la Côte-Brune (on me concernant alors puisque je vais au Domaine de Bonserine pour donner un coup de main en cave comme chaque année depuis 2007.
Hier gros orage (oncle Benoît j'ai vu un gros norage (pour mon neveu)) : 60 mm. ça suffat comme ci !!!
Du coup, avec ces orages, les degrés n'augmentent pas trop.
Bon, mes informateurs me disent qu'on a eu que 2 mm à Saint Désirat : orages localisés à 30 km près !
Allez, si vous êtes sages, quelques photos en perspective : raisins...
J'ai aussi aménagé une rampe pour permettre de remplir les cuves depuis la terrasse qui surplombe ma cave. Top au niveau gain de productivité et surtout : pas de pompage du raisin : respect !
A bientôt

Benoît

lundi 29 août 2011

Contrôles maturité... ça mûrit doucement mais surtout sûrement

C'est le moment de préparer les vendanges : laver la cave, les tonneaux, cuves et pressoir et... suivre l'avancement de la maturité des raisins. Régulièrement, nous prélevons des baies de raisins (200), le pressons, et analysons le jus de raisin obtenu : nous pouvons alors prévoir le degré d'alcool et l'acidité... et pourquoi pas doser les anthocyanes (pour la couleur) et les tanins. Bien entendu, on goûte le jus, la peau et même les pépins.

Aux dernières nouvelles (semaine dernière ) : 10,5 pour le Saint Joseph Blanc et 11 pour la Syrah.

J'y retourne cette semaine...
A bientôt
Benoît

lundi 22 août 2011

Vendanges vertes : en attendant les vendanges



Bon, pour vous dire, on pensait prendre quelques jours de vacances la semaine du quinze août... on a fini par aller travailler dans les vignes !!!
Pour favoriser une maturité optimale, favoriser un bon état sanitaire, en un mot, produire un raisin de la meilleure qualité possible, des vendanges vertes peuvent s'imposer. Pour cela, on commence par estimer le rendement. S'il est supérieur à celui attendu (40 HL/ha environ) on "tombe des raisins". Juliette vous montre ici comment procéder. Elle commence par effeuiller un peu pour mieux voir les raisins (qui prendront ainsi mieux le soleil et seront mieux aérées) puis elle enlève les grappes excédentaires....
A venir : désherbage
A bientôt

Benoît (et Juliette)

dimanche 31 juillet 2011

petit album photo...

Allez, lors de notre mariage, notre photographe, Romain BARBEROT, a fait une petite séance photos de la maison, cave, vignes... je suis fan alors... vous en fait profiter ! just enjoy it !


































jeudi 28 juillet 2011

Véraison... 3 semaines d'avance ?

ça y'est c'est la véraison dans mes vignes, je viens de voir le premier grain rougir le 26 juillet dans ma syrah. L'année dernière c'était autour du 15 août d'après l'ancienne propriétaire... sans commentaire !
 Benoît

lundi 25 juillet 2011

Agrandissement de la cave : première étape, une dalle en béton de chaux

Ma cave est un peu petite... Je profite d'un peu de répit que me donne la vigne pour agrandir ma cave : il y a une terrasse au dessus de l'entrée de ma cave actuelle, je vais en profiter.
Première étape : couler une dalle. Mais il faut préparer le terrain :

Je commence par deux jours de marteau piqueur pour infléchir la pente du terrain vers l'extérieur... le rocher est vraiment dur...
pour l'évacuation des gravats... environ 2 m3 soit 3 tonnes de gravats
vive la chenillette (baptisée moto-charette par mon père)!!!


ensuite, il faut créer des plots pour avoir une dalle de niveau ou plutôt avec une petite pente... pour favoriser l'évacuation de l'eau (utilisée pour le lavage des cuves et tonneau et autre...
oEnfin, on coule le béton, c'est le plus rapide (une demi journée). Heureusement que mon frère Bertrand m'a donné un coup de main. Pendant que je met le béton en place (encore gràce à la moto charette utilisée là comme brouette), Bertrand prépare le béton. Il a pelleté quelques 2, 5 tonnes de matériaux dans la matinée...
Et voilà, c'est fini. Après, il faudra faire quelques finition, éventuellement ajouter l'électricité et pourquoi pas la lumière. Mais d'abord on posera une porte de garage.

 Allez, j'attends toujours vos commentaires pour les étiquettes. 
A bientôt
Benoît