mardi 14 décembre 2010

Grands vins pour grandes fêtes !

Chers amis

A défaut de pouvoir me déplacer pour présenter mes vins à chacun d'entre vous, je vous propose pour Noël, un carton "spécial fêtes" de six bouteilles pour découvrir mes vins (cliquer sur le nom pour obtenir la description détaillée) :
- 2 Rosette pour les apéritifs ou les saucissons briochés
- 1 Saint-Péray 2009, pour accompagner vos coquilles Saint-Jacques ou les Huîtres du nouvel an
- 1 Saint Joseph 2008 (Cuvée Patagone) : pour la poularde de Noël
- 1 Cornas 2005 : avec les gibiers et gigots d'agneau.
- 1 Côte-Rôtie 2008 : toute son élégance sur vos desserts au chocolat.

Le tout pour 83 €, et surtout le port est offert pour ce carton.

Tarifs sur demande.

Faites vous plaisir ou faites plaisir, à grandes fêtes, grands repas et grands vins !!!

IDEE CADEAU : Il me reste également quelques magnum de mon excellente Cuvée Patagone 2007, pour les connaisseurs, il n'y en a qu'une dizaine (25 €)

IDEE MARIAGE : j'étudie toute demande pour alimenter en vins vos évènements

IDEE DEGUSTATION : je propose des dégustations à domicile, soirées conviviales entre amis. N'hésitez pas à demander votre ticket !

Vous pouvez également commander à votre guise chacun de mes vins, il suffit de me contacter.
Frais de port 15 €, offerts pour le carton de Noël ou à partir de 12 bouteilles (ou livraison sur Lyon et environs)
Paiement : virement (demander un RIB) ou chèques à Benoît ROSEAU avec le détail de votre commande à l'adresse suivante : Le Moulin à Vent 42410 Pélussin
Groupez vos commandes - Livraison 48h avec UPS

mardi 7 décembre 2010

Marché de Noël à Jumièges : le retour

Bon, alors je sais pas si c'est la neige et le verglas mais le bilan commercial de ce marché... plutôt piteux... Enfin, virée positive quand même, j'ai pu faire la connaissance de deux autres vignerons, bordelais, corse et nantais... bon ça fait trois ok... Donc trois connaissances, je repars avec du vin corse dans ma voiture et pesé par les gendarmes au retour après leur avoir volé la priorité à droite (hum hum), je suis à la limite de la surcharge. Ouf !
Très sympas, je m'en tire avec seulement 22 € d'amende... les 26 euros de bénéfices du WE fondent vite !!!
Donc le point positif : j'ai eu le temps de discuter avec les vignerons... Vu qu'il n'y avait pas de clients. Et j'en retire que mon projet est vraiment ce qu'attendent les gens : de l'aventure et des grands vins. Quite à y mettre le prix pour bien boire. Ça tombe bien parce que c'est surtout ce que j'ai envie de vivre. Alors merci à tous et à la prochaine.

Benoît (a y'est c'est confirmé, j'ai  à nouveau 12 points, les gendarmes me l'ont dit)

mercredi 1 décembre 2010

Les terrasses du viaduc à Pélussin

Je profite de la neige pour vous faire découvrir les terrasses qui se trouvent sous le viaduc de Pélussin. Prolongement des coteaux de Condrieu qui bordent la Valencize à Chavanay, ces coteaux plein sud étaient plantés en vigne il y a 60 ans, peut-être moins, je ne sais pas exactement. J'aimerais y replanter du viognier, pour remettre en valeur ce patrimoine et aussi parce que... je suis persuadé du potentiel du terroir : les vins de Condrieu sont exceptionnels mais manquent souvent d'acidité.
Cultivé sur des coteaux plus en altitude, le viognier pourrait atteindre une pleine maturité aromatique favorisée par l'alternance de jours chaud et de nuit fraîches. Cela permettrait alors d'avoir un vin très aromatique, mais qui garde sa vigueur et sans avoir 15% d'alcool.
Encore quelques années à attendre...
En tout cas, à la maison, les vignes sont sous la neige

A bientôt

mardi 30 novembre 2010

Cuvée de Mornen Noir

Bientôt un nouveau cépage (ancien mais oublié) au catalogue : l'association de relance des coteaux du Gier y travaille avec une cuvée expérimentale. J'y ai participé : vendanges et pressurage.
L'idée serait de réimplanter ce cépage dans la vallée du Gier, d'où il est originaire (Mornant est une petite ville dans les coteaux du Lyonnais. Il y a encore quelques parcelles plantées en mélange.
La cuvée est prometteuse, je ne l'ai goûtée que pendant le pressurage mais... très fruité, coloré et atypique. Quelque chose qui va nous changer les idées !
A+

lundi 29 novembre 2010

Marché de Noël à Jumièges

Ce week-end grosse virée dans le Nord de la France : je vais au marché de Noël de Jumièges ! J'invite donc tous les Normands à me rendre visite dans ce site exceptionnel : Jumièges est une ancienne abbaye dont les vestiges sont remarquablement conservés. (cliquez sur les images pour agrandir). J'avoue que ça fait loin pour moi (+ de 700 kilomètres) mais quand l'office du tourisme de Jumièges m'a proposé, mon sang n'a fait qu'un tour : c'est l'occasion de sortir un peu, et Jumièges se trouve à quelques kilomètres du Havre. L'occasion pour moi de voir quelque ami de Pélussin (Frédéric) qui m'y est cher et qui s'est exilé là-bas.

 Je suis tout excité à l'idée de faire découvrir mes vins et la région du Pilat, de la vallée du Rhône, de faire découvrir mon projet dans une région où... la vigne est quand même présente. Le chapiteau gastronomie se situera tout près des ruines de l'abbatiale.Belle aubaine !
A bientôt donc à Jumièges

Benoît

vendredi 26 novembre 2010

Epalement des cuves : suite

Alors, il existe toujours une solution : après une visite aux douanes, j'ai obtenu une dérogation pour l'épalement de deux ans. D'ici là...
Aller, ça vaut bien un effet kiss coo... euh kiss rosette !

video
C'est ça le deuxième effet Rosette : vives les dégustations à Annecy
A bientôt !!!

Benoît

mercredi 24 novembre 2010

Epalement des cuves

Je viens de recevoir un devis pour l'épalement des deux cuves que j'ai achetées pour les vendanges... 3000 € pour les deux... Pour 17 HL chacune... soit 250% du prix d'achat... De quoi laisser songeur...
Alors il y a des jours où on se dit que... comment dans ce monde à rester artisan, vinifier de petits volumes, et atteindre des objectifs économiques avec des obligations pareilles ? Epaler des cuves de 500 HL, je veux bien. Mais des cuves de cette taille. Pourquoi pas prendre un mètre, rayon² * pi * hauteur = volume. Mais non, trop compliqué cette formule, il leur faut une règle... Il y a des jours où j'ai l'impression que les obstacles sont trop hauts pour mon cheval et que le parcours de la course change en permanence, les organisateurs rajoutant des haies surprises. Reculer pour mieux sauter ?
Du coup je ne vous ai pas parlé de l'effet Rosette genre kiss cool mais en mieux. Bon, ce sera pour le prochain post, histoire de se remonter !

A bientôt

Benoît

lundi 15 novembre 2010

Retour de la fête !

Alors d'abord, retour sur la fête de la pomme... C'est drôle de se retrouver forain... Qui aurait cru que j'allais le devenir ? Mais bon, au final, c'était quand même rigolo de se retrouver à côté d'une tireuse à bière et donc des soiffards de Pélussin et des communes alentours se traitant de tous les noms d'oiseaux... Bon, devant le succès commercial de la tireuse, je me suis même demandé si j'avais bien choisi mon métier... Mais quand même, entre faire pousser du blé et le faire fermenter et faire pousser du raisin et le faire fermenter... Je choisi la deuxième. C'est quand même plus rigolo... C'est vrai que si on parle rentabilité... Enfin, on a au moins trouvé une tireuse à bière pour notre prochaine grande fête ! chut on dit rien)

Cette foire a aussi été l'occasion de rencontrer la fille de l'ancien propriétaire de la maison (en fait, celui qui a précédé celui qui nous a précédé) Elle doit avoir dans les 80 ans bien sonné. Elle m'a appris que la maison avait été construite par un ancien maire de Pélussin M. Gumet (quelque chose comme ça). Ca me donne envie de me replonger dans les archives de la mairie pour en savoir plus.
Allez, je vous quitte, je vous parlerai bientôt du deuxième effet de ma Cuvée de Rosette (genre effet kisscool) : testé ce WE chez ma soeur Soizette, film à l'appui !
A plus

Benoît

mercredi 10 novembre 2010

Fête de la pomme à Pélussin

Demain c'est le 11 novembre et à Pélussin quand vous demandez aux enfants à l'école ce que c'est le 11 novembre, ils répondent tous sans hésitation : "c'est la fête de la pomme". Quand j'avais 12 ans, j'y ai participé pour entrer dans le guiness avec la tarte aux pomme la plus grande du monde (waouh rien que ça). On a gagné.
Maintenant et demain, j'y vais pour faire connaître mon projet à Pélussin. Allez, j'espre vendre un peu de vin quand même. J'y crois !!!
Alors n'hésitez pas à me rendre visite !

vendredi 5 novembre 2010

Visite de Kevin et Jean-Lou de Saveursterroir

Bonjour à tous,

Je viens d'avoir la visite de Jean-Lou et Kevin qui lancent un site internet "saveursterroir" de produits du terroir. Il ont fait un très sympathique reportage photo de leur visite alors je vous invite à le visiter à votre tour en cliquant sur le lien http://www.brevesdeterroir.fr/2010/10/12/visite-du-clos-du-pigeonnier/
Amoureux des produits authentiques, ils viennent de prendre leur première commande !!! Vous pourrez bientôt retrouver mes vins sur leur site.

A bientôt

Benoît

jeudi 28 octobre 2010

Vinifications

Ca y'est les vinifications sont terminées, j'ai commencé à mettre le vin en tonneaux hier. Je peux enfin me poser pour vous livrer quelques photos et impressions sur ce millésime.
 Après les vendanges et l'encuvage, le jeu consiste à laisser les levures se développer quelques jours : elles vont finalement commencer à transformer le sucre du raisin en alcool en dégageant de la chaleur et du gaz carbonique (c'est pour ça que ça mousse à la surface.
Ensuite, quand la fermentation a commencé, on fait des remontages pour extraire la couleur, les tanins et les arômes du raisin vers le vin. On aère aussi le jus pour que les levures continuent à se développer (elles ont besoin d'oxygène)




Regardez comme Juliette est assidue et sérieuse au travail !






Enfin, après deux semaines de cuvaison, le raisin est sorti de la cuve (j'inaugure ici mes nouvelles cuves !) et mis dans le pressoir (je tasse un peu parce que le pressoir est petit.
C'est un "clic-clac" tout en bois : pressurage sans bousculer le raisin ni le triturer comme dans les pressoirs modernes. Le jus qui sort est clair est très peu chargé en bourbes. Par contre il faut un peu d'huile de coude et de patience (au moins 8 heures par pressée...).
Enfin, on laisse le vin finir de fermenter deux jours environ avant de le mettre en tonneau (fûts de un vin de 600L) pour l'élevage (un à deux ans suivant les vins). Sinon, je suis maintenant en ligne sur http://www.lesmoisduvin.com un web-caviste sur internet.
A très bientôt pour de nouvelles aventures : je prépare des tournées dans le nord de la France en décembre. Il va falloir songer aux labours d'automne dans les vignes et continuer la prospection pour développer mon domaine. Encore du pain sur la planche !
Benoît

mardi 12 octobre 2010

Vendanges et vinifications

Ouf, ça y'est, les vendanges sont finies, j'ai rentré mes saint Joseph et vins de pays syrah vendredi dernier (le 8 octobre) : c'est magnifique, mâturité optimale, état sanitaire parfait, que dire de plus ?
Il faut dire que la fin de la saison était magnifique. La fin du mois de septembre froid a permis de laisser les tanins s'affiner, et la chaleur de début octobre, accompagné du soleil a permis de finir la maturité. Les fermentations ont démarré (ça bouillonne dans la cuve de Saint-Joseph, je commence ma cure de vino thérapie cet après midi (je pige, c'est à dire j'enfonce les raisins dans le jus) avec les jambes, à l'ancienne. AHHHHHHH sentir les bulles de gaz remonter le long des jambes, c'est divin !!!
Hier j'ai acheté un pressoir, je vous livre des photos dès possible.
A bientôt !!!
Benoît

lundi 4 octobre 2010

Vendanges : suite

Et voilà, nous venons de finir la récolte au domaine de Bonserine à Ampuis. 50 tonnes de raisin bien mûrs sont passées entre mes mains : j'étais un des nombreux trieurs à la cave. Nous enlevons ce qui nous semble moins qualitatif, c'est à dire ce qui est moins mûr et les raisins abîmés. Nous enlevons également les débris végétaux qui restent en sortie s'égrappoir (machine qui sépare les grains de raisin de la rafle, partie verte du raisin).
Nous avons vendangé très tard (certains ont finis depuis une semaine en Côte-Rôtie) des raisins très mûrs et très aromatiques. Les raisins, la Syrah, exhalaient des arômes de poivre et d'épices rappelant les odeurs des étals orientaux lorsqu'on se penche sur les étalages d'épices.

De mon côté, pas encore commencé, le Saintt-Joseph attend toujours dans les vignes, le vin de pays également...
A plus tard !
Benoît

jeudi 30 septembre 2010

Vendanges : c'est parti

Et voilà, les vendanges 2010 ont démarré (depuis quelques temps déjà) et je profite d'une pause (on attends la maturité maximum) pour écrire un mot.
J'ai commencé par vendanger les blancs de Saint-Péray le 20 septembre. On est plutôt sur une année tardive mais le raisin était très joli, les grappe colorées par le soleil.
Pour les rouges, la syrah se fait attendre cette année : les degrés sont là pour les Saint-Joseph mais il fait froid et il y a de l'acidité. C'est pourquoi j'attends encore pour permettre aux tanins de s'affiner encore.
Je visite régulièrement les parcelles dont j'achète le raisin, ainsi que les vignerons qui les travaillent car ils connaissent leurs parcelles et leur avis m'est très important.
Dans la cave aussi ça se prépare, j'ai acheté deux cuves inox de 15 HL ainsi que des demi-muids (tonneaux en bois de 600 L) dans lesquels je compte vinifier mes Saint-Joseph. Il ne manque plus qu'à décider de la date des vendanges. Il ne faut pas être pressé, c'est le raisin que l'on presse !!!

vendredi 23 juillet 2010

Encouragements

Deux mots reçus ces jours :
Le premier Cher Benoît, 1ère dégustation : Rosette 2009, 3 dégustateurs hunanimes, c'est vraiment très bon !!!
Un grand bravo et un grand merci. Pas encore goûté mais très jolie bouteille, bises


Dégustation de la Rosette à La Tâche, bar à vin Lyonnais (Croix Rousse) : un peu chaud et serré au début, le vin rafraîchi et aéré retrouve toute sa souplesse, son fruité et son élégance. Quel plaisir !!! Du coup, Maxime (le caviste) est conquis et on va se revoir après les vendanges. Rien de tel qu'une dégustation pour conquérir le monde !

Ca fait du bien !!!

mardi 20 juillet 2010

Desherbage au Clos du Pigeonnier

Depuis la fin de la plantation, un soin particulier est apporté au nouveau ceps et en particulier le désherbage, indispensable pour limiter la concurrence de l'herbe sur la vigne, que ce soit pour l'eau mais aussi pour les éléments nutritifs. Comme je l'ai expliqué dans mon site, je me refuse à utiliser des produits chimiques : le désherbage se fait donc mécaniquement.
Depuis mai, trois passages à la moto-bineuse entre les rangs (dernier passage hier) + un passage au "Bigot" (pioche à deux dents) et un passage à la main pour dégager les ceps.

Un ébourgeonnage sévère permet aussi de sélectionner les bourgeons et les futurs sarments qui porteront du fruit à l'avenir. J'applique une technique de taille qui respecte les flux de sève de la vigne, retardant ainsi la mortalité des plants. J'en profite aussi pour tester une technique de taille innovante qui consiste à ne laisser qu'un seul sarment qui sera taillé long cet hiver pour former le tronc dès cette année. Cette technique permet de former le cep avec le minimum de plaies de taille. J'espère aussi pouvoir faire une petite récolte dès l'année prochaine. Elle permettra de se faire une idée plus précise du potentiel qualitatif de ma vigne.





Enfin, j'ai commencé à attacher ces sarments uniques pour éviter toute casse (si le sarment unique d'un cep casse, cela peut entraîner la mort du plant) et pour former des tronc bien droits.
Un coup de débroussailleuse sur les abords de la parcelle et a y'est, je peux partir en vacances !!!


Pour finir, vous pouvez dès maintenant découvrir ma cuvée de Rosette (Syrah 2009) et réservez vos bouteilles. Vin plaisir, à emmener partout cet été !

mercredi 16 juin 2010

Plantation suite et...fin ?

Fin de la plantation ? oui et non : oui pour la mise en terre des pieds de vigne mais il reste le palissage et maintenant l'entretien (désherbage, et formation des ceps).
Mais fin de la plantation : et oui, début mai, quelques amis sont venus, deux WE de suite pour planter d'abord les ceps puis les piquets (tuteurs et piquets de palissage). Mais place aux photos


Quand à la journée mémorable du 8 mai, elle a été riche en travail, 2000 tuteurs ont été plantés, ainsi que 130 piquets. 400 tuteurs artisanaux ont été confectionnés avec les arbres abattus pendant la préparation du terrain. Bravo aux experts hacheurs !!!
Café croissant, barbecue, dégustation de mes vins en cave et bière dans la vigne ont marqué cette journée.


Sans oublier le craquage qui a frappé Juliette et Laurie : comme dit Joseph, il y a des moments où il faut savoir s'arrêter !!!



Tout le monde a participé, même Agathe, quelle abnégation, elle est la seule à travailler, tout le monde la regarde.
Vraiment, pas de pitié !

Mais le résultat en vaut la peine, je suis heureux comme un roi de pouvoir réaliser tout cela et de passer des moments fabuleux seul avec les oiseaux et les coccinelles mais surtout avec vous tous qui venez à Pélussin.
Un grand merci donc à vous tous et n'hésitez pas à faire signe !




A bientôt au Clos du Pigeonnier !!!
Benoît
PS : cliquer sur les photos pour les afficher en grand !

jeudi 27 mai 2010

Mise en bouteille

Et voilà, la première mise en bouteille au Clos du Pigeonnier s'est déroulé hier sans souci : 2900 bouteilles de 5 vins de Syrah de la vallée du Rhône. 5 vins, 5 terroirs, 5 caractères bien typiques, 3 millésimes (Syrah 2009 : La désormais fameuse Cuvée de ROSETTE, Saint-Joseph 2008, Cornas 2005 et 2008, Côte-Rôtie 2008 "Bio"). Il y en a pour tous les goûts (de la fraîcheur à la puissance en passant par la finesse) et toutes les bourses (de 6 à 30 €). Je ferai un
descriptif de chaque vin sur mon site (http://closdupigeonnier.fr/) prochainement.
Remerciements spéciaux à papa qui nous a aidé toute la journée !!!
Sur les conseil éclairés de Stéphane, mon coach en viti viniculture, j'ai fait venir un embouteilleur spécialsié pour garantir une mise en bouteille parfaite et ainsi offrir des bouteilles irréprochables.
Nous avions soutiré les vins dans le garage, et installé le groupe d'embouteillage devant, sur la terrasse. Un deux opérateurs sur le groupe,
Un opérateur pour descendre les bouteilles à la cave





Et enfin deux (dont moi-même) pour ranger les bouteilles dans les caisses.




Quelle effervescence au Moulin à Vent : l'embouteilleur avec trois véhicules, le livreur de piquet avec son 19 Tonnes, l'aide ménagère de maman et le carreleur pour la salle de bain (on va tout savoir), ça bouchonnait, heureusement que papa faisait la circulation !!!

Pour conclure, il ne me reste qu'à finaliser les étiquettes et je commence à distribuer mes vins. Avis aux amateurs de belles choses !!!
Benoît

jeudi 6 mai 2010

WE Campagnard au Clos du Pigeonnier

Voici les dernières recommandations pour ce WE campagnards.
Arrivée : dès vendredi soir si vous voulez.
Programme :
Samedi :
- RDV 8h30 pour un café croissant en tenue de combat (bottes de rigueur)
- Travail à la vigne (plantation des piquets pour le palissage des vignes)
- apéro-Repas-barbecue-café-digeo maison
- On continue le travail ou balade si on a bien avancé

Le soir :
- Inauguration de la cave aménagée cet hiver et dégustation des vins en fin d'élevage (Côte Rôtie, Cornas, Saint Joseph et la tant attendue Rosette 2009)
- Apéro-repas-soirée à base de produits du terroir amenés par vos soins (solide pour les femmes et liquide pour les hommes)

Dimanche : "et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite." Genèse 2,2
- Messe
- PDDM musclé
- Balades, marché, visites
- Apéro-barbecue-Repas-café-digeo

Pour les questions pratiques :
Chacun prendra soins de choisir un met typique de sa région pour la soirée de samedi.
Merci à ceux qui ont répondu, pouvez vous me confirmer afin que je puisse prévoir l'intendance. Vous pouvez très bien répondre en laissant un commentaire sur ce post.
La maison est grande mais je dois aussi prévoir les couchages. Il y a quelques lits pour bébés.
Les mamans pourront pouponner sans problème.
Pour les voitures, merci aussi de vous arranger.
A samedi
Benoît

mardi 4 mai 2010

Plantation

Et voilà, dernière ligne droite (ou presque) : j'ai commencé à planter, ou plutôt presque fini il me reste 620 ceps ! C'est bizarre, on plante des bâton en terre et dans quelques années, ce seront des grappes et du vin.
Un grand merci à tous ceux qui sont venus m'aider samedi : on a fait une grosse journée avec bon repas et bonne bouteille à la clé. J'ai oublié les photos... OUPS
Après, reste le palissage (500 piquets de châtaignier, 3500 marquettes, 12000 m de fil à dérouler). Y'a encore du job ! PS : le palissage, c'est ce qui sert à tenir le feuillage droit vers le ciel pour optimiser l'exposition au soleil.

mardi 27 avril 2010

Avancée des plantations



Bon, à y'est, le terrain est prêt à être planté : désouchage, abattage des arbres, travail du sol, marquage des rangs, tout ça c'est du passé. J'attends juste que mes plants arrivent (et oui, j'en ai trouvé d'autres).
video

Alors là sur le film, j'utilise ma super remorque pour transporter les douglas (grands sapins) à la scierie. Tout ne sera pas perdu.

Normalement, je reçois mes plants de vigne cette semaine (demain ou jeudi ou vendredi) et plantation dans la foulée.
Y'a plus qu'à prier pour qu'il pleuve parce que c'est sec sec sec.
A bientôt
Benoît

mardi 20 avril 2010

Demande d'aide

Bonjour à tous
Vous êtes fan de mon projet et du clos du Pigeonnier ?
Vous voulez m'aider ou me soutenir ?
Vous avez un site internet ou un blog ?
Mettez y un lien vers mon site afin d'améliorer son référencement. Envoyez moi un mail et je ferai de même sur le mien

Merci

Benoît

mardi 13 avril 2010

Fin de la préparation du sol

A y'est, c'est bêché, j'ai fini par louer une minipelle, l'autre tombant en panne tout le temps...
Par contre le pépiniériste a vendu mes plants à qqn d'autre... Comment faire...
Ben

vendredi 2 avril 2010

Travail superficiel

Et voilà, premier travail du sol (le 18 mars mais depuis c'est la course).
Donc pour la faire courte, j'ai passé un premier coup au cultivateur (l'outil à dent) pour briser les mottes de la prairie. Puis un coup de rotovator (outil rotatif) pour broyer et remettre à plat après. Maintenant, il faut désoucher (enlever les souches qui restent sur le terrain et surtout bêcher (comme un jardin mais en plus grand. Pour cela, on utilise la pelle mécanique qui lève un m3 de terre à chaque coup de godet... Qd c'est pas en panne, ça envoie du lourd. En tout cas, c'est ce qui fait le meilleuir boulot.
J'ai mis en route la pelleteuse mais une durite a lâché, deux semaines d'immobilisation... Elle vient d'être réparée aujourd'hui. OUF ! Allez, demain je m'y remets, on va voir ce qu'on peut en faire.
Suite au prochain numéro
Benoit
video

lundi 15 mars 2010

Pelleteuse pour arracher

Ce WE ça va envoyer du gros lourd : le nouveau voisin a une pelleteuse de 15 T qu'il va me prêter pour arracher les souches et faire un peu de terrassement... Dommage que je ne l'ai que maintenant, j'aurai passé un coup de ripper. Bon, à voir...
Promis, je fais des films de tout ça.
Cet après midi, nous avons fait, avec papa, une clôture pour Stan (le Bélier) et son harem. Son espace vital continue à diminuer (4500 m en moins, le pauvre)
Enfin, depuis qu'il m'a donné un coup de tête (ou un coup de bélier), on ne parle plus que de boucherie à la maison...
A suivre !

lundi 22 février 2010

Contact en Côte Rôtie Saint Joseph et Cornas

Ca y est, je commence mes achats de vins chez des vignerons reconnus. Les vins sont à l'image de ce que je recherche : finesse, typicité des appellations, respect du terroir et de la nature avec des vins bio.
J'ai aussi installé un attellage sur la clio pour le transport de ces vins.
A bientôt pour la dégustation au Clos du Pigeonnier
Benoit

samedi 6 février 2010

Défrichage, ça continue !

Cette semaine, nettoyage et brûlage des branchages. J'ai aussi remonté un mur. Côté bureau, j'ai déposé mon nom de domaine : http://closdupigeonnier.fr


video

vendredi 5 février 2010

Et voilà, on continue les rando hivernales. Là, je dois dire que c'est une si ce n'est la plus belle que j'ai faite : temps magnifique, neige jusqu'aux genoux voire dans les vêtement mais ça c'est plutôt dû à mon niveau de ski ! Et la plus froide aussi : -15°C au matin, avec du vent. J'ai bien cru que j'allais perdre mes doigts quand je prenais des photos... N'exagérons rien !
video

jeudi 28 janvier 2010

Rando chamrousse

Et oui, on fait aussi du ski le WE. Il faut bien se détendre et prendre patience !
video



Ah oui, voilà les images
video

Défrichage chez les moutons

La plantation se précise. J'ai "défriché" une grande partie de la parcelle : les arbres sur la clôture qui font de l'ombre ne sont plus. Allez hop !

jeudi 14 janvier 2010

Inauguration de mon blog



A l'occasion de l'ouverture de mon blog, une grande nouvelle est à l'honneur aujourd'hui : je viens de recevoir ma nomination officielle comme membre de l'institut Royal Patagon d'oenologie ! A marquer d'une croix blanche !