mardi 6 octobre 2020

Où nous rencontrer et trouver mes vins cet automne



 Chers amis,

Les vendanges sont terminées depuis trois semaines. Petite récolte en volume puisque j'ai vinifié 70 hl contre 120 l'année dernière. Les jeunes vignes doivent s'enraciner en profondeur pour faire face à la sécheresse intense : j'ai préféré couper la quasi totalité des raisins sur une jeune vigne de Saint-Joseph dont je devais faire la première récolte cette année. Plus d'une tonne de raisin par terre. Comme cela, la vigne ne s'est pas épuisée et l'année prochaine elle pourra produire enfin. 

Petite récolte donc mais grande qualité, les millésimes chauds et secs s'enchaînent depuis 2015 (à l’exception de 2016, millésime le plus tardif que j'ai connu en 14 ans) et les conditions de récolte ont été excellentes : grand beau temps, état sanitaire des raisins parfait. Les petits rendements ont donné des vins rouges très concentrés et aromatiques et les blancs ne sont pas trop alcoolisés et juteux cette année.

Comme au printemps, les conditions sanitaires ne permettent pas de tenir les grands salons dans de bonnes conditions. Pour vous approvisionner cet automne, il y a plusieurs solutions :

- au domaine : le domaine est ouvert le vendredi de 14h à 18h et le samedi de 9h à 12h. A tout autre moment, appelez nous pour vous assurer de ma présence ou prenez RDV.

- 30 octobre au 2 novembre : Salon de Seclin annulé. Livraison assurée fin octobre à Mouvaux. Une dégustation des vins sera organisée. 

- 24-25 octobre : Dégustation au cuvage de la famille VIAL. En effet, la foire artisanale de Saint André d'Apchon est annulée :  nous serons heureux de vous retrouver 300 route de Bel air, 42370 Saint-André-d'Apchon. En compagnie de 6 ou 7 autres vignerons, nous vous accueillerons le samedi de 10h à 19h et le dimanche de 10h à 17h.

- 21-22 novembre : porte ouverte au domaine. Nous vous accueillerons au domaine à Pélussin, 2, chemin du Moulin à Vent, le samedi de 10h à 18h et le dimanche de 10h30 à 17h. Une randonnée dans les vignes sera organisée le vendredi. Cette année nous irons visiter mes coteaux de Serrières. 

- 11 au 14 décembre : salon de Chavanay. Pour l'instant le salon est maintenu mais rien n'est sûr. Nous vous conseillons de venir directement au domaine soit à la porte ouverte soit sur RDV ou pendant les heures d'ouverture. 

Pour chaque évènement, les consignes sanitaires seront appliquées, verre personnel, gel, distanciation sociale etc. venez masqués !!!

Vous pouvez me contacter pour que je vous envoie les conditions de chaque évènements ainsi que les tarifs du domaine.

 

Les viogniers sont carbonisés en Côte-Rôtie
Vendange en Côte-Rôtie

Vendanges du Saint-Joseph rouge aux Replats (la Ribaude

 

jeudi 16 avril 2020

Le confinement, annulation des salons, WEB Salon

Chers amis,

Le confinement... avec le Coronavirus, je pense que c'est LE mot que tout le monde prononce le plus en ce moment. Dieu merci, le confinement est plus facile dans les vignes que dans un appartement. De notre côté, nous pouvons continuer le travail dans les vignes sans trop de problèmes, sauf pour les approvisionnements qui sont un peu plus compliqués. 

Par contre, mes bouteilles, elles, sont confinées en cave... en effet, l'annulation des salons et la fermeture des frontières, accompagnés du confinement mondialisé les empêchent de sortir de la cave. Qu'à cela ne tienne, puisque vous ne pouvez venir jusqu'à nous, nous pouvons encore les faire venir directement chez vous. 

Pendant cet hiver, nous avons pu continuer le défrichage du coteau des Méribets, à Serrières (AOP Saint Joseph) qui portera la surface de cette parcelle à 8 ou 9000 mètres carrés, ma plus grande parcelle en somme. C'est un chantier assez difficile et compliqué, en effet, outre la forte pente, en bas de la parcelle il y a une falaise de 30m au moins qui donne directement sur la route nationale... Il ne s'agit pas de faire partir des souches ou des cailloux sur la route !
Sur la photo, nous avons transformé une grosse souche en tablette pour le café... et pour l'apéro ! à bon entendeur... 


Le domaine continue à s'orienter vers la culture bio. Nous avons donc fais un essai de travail du sol, désherbage, avec le treuil... la charrue est animée par un câble, tiré par le treuil fixé à la chenillette. La charrue est tordue et devie... Je pense en bricoler une à partir d'un cultivateur de motoculteur que j'ai en réserve. 


J'ai aussi amélioré mon porte outil sur le tracteur pour pouvoir butter les deux côtés à la fois.








A la cave, les travaux continuent aussi, avec l'électricité... j'ai installé les prises de courant, monophasé et triphasé. fini les rallonges qui traînent dans la cave... 








Nous avons aussi fini la première couche de l'enduit extérieur à la chaux. 

Deux jours de préparation et deux jours d'enduisage très éprouvants... sur un échafaudage maison mais très éfficace, 4 mètres de long et mobile !!! J'ai quand même réussi à en tomber deux fois en cinq minutes... mais sans mal !


 
 


En Côte-Rôtie, sur le Coteau de Tupin, nous avons planté les 400 échalas (piquets de 2,2m de long) nécessaires sur les deux nouvelles terrasses.
L'hiver a aussi été ponctué par mes premières portes ouvertes, avec randonnée dans les vignes. Promis, je referai la randonnée, à Serrières cette fois-ci. 
Si vous voulez commander des munitions pour faire face au confinement, je peux vous les expédier par transporteur. Merci de me contacter directement !
A bientôt
Benoît ROSEAU









mercredi 16 octobre 2019

Vendanges 2019 au domaine Benoît ROSEAU : Une équipe au top !

Les vendanges viennent de finir, les vins terminent doucement leur fermentation. Nous allons finir de décuver cette semaine. Le millésime 2019 s’annonce prometteur, un voisin vigneron m’a dit qu’on n'avait pas eu des arômes aussi intenses dans les raisins depuis 6 ou 7 ans… Pourquoi ? Car la température relativement fraîche et la pluie abondante du mois d’août ont permis de préserver les arômes.

Nous pouvons dire que le Rhône Nord a encore bien tiré son épingle du jeu. 
Pas de grêle (un peu sur Condrieu), la sécheresse enrayée grâce aux pluies du mois d’août (j’ai dû quand même faire des vendanges en vert sur les vignes jeunes affaiblies par le manque d’eau), pas de gel de printemps (enfin si, une parcelle touchée) ou si peu par rapport à d’autres régions qui ont vu leur travail dévasté par un orage ou une matinée plus froide.
La saison a donc été nettement plus simple que 2018, sans parler de ma merveilleuse équipe de vendangeur (ici le tractoriste et le contrôleur qualité).

Maintenant RDV est donné pour les salons de l'hiver :
 - Seclin les 1, 2, 3, 4 novembre 2019
- Saint Marcellin en Forez les 22 et 23 octobre 2019
- Chavanay 13 au 16 décembre 2019
- Salon Vin Passion à Bron les 18 et 19 janvier 2020
- Arles les 29 février et 1er mars 2020
- Versailles et Seclin dernier WE d' avril 2020



500 kg de Syrah sur la chenillette à caser dans le fourgon...

Remplissage des caisses, n'ont jamais été aussi lourdes...

Enfin une récolte correcte pour la roussanne...










mardi 30 juillet 2019

Plafond de la cave, on profite de l'été !

ça y'est, plus grand chose à faire dans les vignes... mais avec cette sécheresse, on a commencé à couper du raisin (vendanges vertes) sur les jeunes vignes. Cela permettra aux ceps de faire des racines au lieu de s'épuiser à faire des raisins qui, faute d'eau, ne mûriraient pas.
Ce matin j'étais bien déprimé : pas de raisins en Côte-Rôtie ou très peu. Condrieu, c'est pareil et il va falloir tomber du raisin en Saint-Joseph rouge pour laisser un chance aux autres grappes de grossir et mûrir. Pour le Saint Joseph blanc c'est pareil, les baies ne grossissent pas.  Il y a un cep en Côte-Rôtie qui a ses raisins presque mûrs et qui commencent à fripper... je pense que ce cep nous prépare quelque chose, ce n'est pas normal. 

On voudrait crier 

VIVEMENT LA PLUIE 

En attendant la pluie, on a attaqué l'habillage du plafond de la cave. En réalité, la fatigue de la fin de saison m'aurait plutôt dit "Benoît, va regarder le tour du France, repose toi !"  mais dans le hangar devant la cave,  il y a un tas de planches prévues pour le plafond. Et ce tas me gêne... Et j'aimerais m'en débarrasser... alors je le pends au plafond !!! Je pends qui ? le tas de planches pas le vigneron !!! Bon pour travailler en sécurité, j'ai tendu une sangle entre deux pannes de la charpente et je me vache dessus (se vacher, ça veut dire s'accrocher en jargon d'escalade). C'est carrément rassurant et le travail avance plus vite, est moins fatiguant et moins stressant et plus amusant (test de solidité de mon système d'assurance).

Sur ce : à bientôt pour les vendanges (s'il y en a)











lundi 22 avril 2019

Coteau de Tupin en Côte Rôtie, chaque cep planté est une victoire.

L'hiver touche à sa fin... à l'heure ou nous écrivons ces lignes, l'été est déjà là avec sécheresse et chaleur... C'est pas comme si on était au mois d'avril. Lorsque nous avons bêché les nouvelles terrasses qui vont être plantées en Côte-Rôtie, la terre partait en poussière, même à 60 cm de profondeur.
Donc cette année, pas de grande plantation mais simplement l'aménagement de deux terrasses qui va permettre la plantation de 250 à 300 ceps environ. La plus petite terrasse du domaine a aussi été plantée cet hiver... 3 ceps pour faire un magnum !!! il faut se battre pour faire des grands vins !

L'hiver a été l'occasion de mettre en place le palissage (c'est ce qui tient la vigne debout en été) sur le coteau des Méribets (Saint Joseph à Serrières).
Enfin, place aux photos qui valent mieux qu'un long discours.
Au programme cet été : arroser les jeunes plants pour améliorer leur taux de reprise. La mission comme dirait Denis !
A bientôt
Benoît





mercredi 17 octobre 2018

Fin de la saison et ouverture d'une boutique internet

A la cave les travaux ralentissent mais avancent.


Colombage en béton paille/argile.
Le pressoir est remisé, il reste quelques fût à remplir… Ouf !
Quand nous avons fini les vendanges, quel soulagement. La  chape de plomb qui me pesait sur le dos depuis avril s’est envolée d’un coup. Il faut dire que la saison a été très difficile : le printemps très pluvieux nous a obligé à une vigilance de tout les instants : en bio, aucun droit à l’erreur face au mildiou. Après cela, l’été très sec nous a obligés, malgré toute l’eau tombée au printemps, à piocher et arroser les jeunes plantations dans les coteaux (photo).
Au final, la récolte a été très bonne, qualitativement et quantitativement et la fin de saison très clémente nous a permis de récolter des raisins en parfait état sanitaire. Les grands millésimes se succèdent, réchauffement climatique ???
Nous avons réussi à avancer un peu sur la cave mais... le rythme a ralenti fortement. En tout cas, ce premier été très chaud (plus de 35 degrés à Pélussin pendant une longue période) a confirmé l'efficacité théorique de l'isolation pailleuse et laineuse de la cave : 22° maximum un après midi, température moyenne de l'été, 19°C. Et l'isolatiopn n'est pas finie
Du côté des mises en bouteilles, la première récolte du coteau des Replats (Saint Joseph Ribaude et Patagone) s'est déroulée début septembre. Les vins sont dors et déjà disponibles. Également disponible : Côte-Rôtie 2016 "Coteau de Tupin" fraîchement mis en bouteilles après 2 ans d’élevage en fût. 

Si vous le souhaitez, vous pouvez réserver dès aujourd’hui vos vins en m’envoyant un mail avec les quantités souhaitées. Je tiendrai votre commande à votre disposition au salon.
Dégustation d'un vieux millésime : le Saint Péray 2011 reste frais !
Si vous ne pouvez vous rendre au salon, vous pouvez venir chercher votre commande à Mouvaux (contactez-moi)

Nouveauté de cette fin d’année : ouverture d’une boutique web sur le site internet OCAVO
En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès à ma boutique avec tous mes vins. Viendra aussi prochainement une rubrique « vieux millésimes ».
http://www.ocavo.com/benoitroseau-closdupigeonnier



Pioche et arrosage par 40° à l'ombre (et on est au soleil !)

jeudi 19 avril 2018

Plantation de Saint Joseph AOC aux Méribets


Chers amis


 Voici le paysage dont nous jouissons ces jours-ci... 


enfin pas tout à fait car nous sommes de l’autre côté, en haut de la falaise que vous pouvez distinguer sur la photo. Cette falaise fait maintenant partie intégrante du domaine !!! Je devrais planter 8000m² de Saint Joseph sur le terrain qui la surplombe.
La moitié est déjà réalisée : 25 ares ont été plantés en 2017, la vigne a bien démarré (photo ci contre) et
15 ares vont être plantés d'ici quelques jours. Sur les photos suivantes, vous pouvez voir une vue générale zoomée de plus en plus pour distinguer la pelle mécanique qui prépare le terrain (il faut bêcher le terrain pour que les racines de la vigne trouve un terrain souple pour de développer)
Imaginez la vue sur le Rhône et le village, le travail rythmé par les cloches sonnant les heures.

Vous l’aurez compris, l’hiver a été bien occupé, focalisé sur les travaux de la nouvelle cave (isolation, portails, enduits sur les murs en paille), et, cerise sur le gâteau, cette nouvelle plantation. Et maintenant, la saison estivale se profile.
J'en profite pour inviter mes amis de la région lilloise au salon de Seclin qui se tiendra le WE du 27 au 30 avril. N'hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements. A bientôt !